Propriétés du bois

Gadero, commerce en bois, se revendique du slogan “Un extérieur chaleureux à portée de main”. Gadero est donc enthousiaste au sujet du bois, mais nous savons aussi que le bois a un certain nombre de propriétés naturelles que nous ne pouvons pas ignorer. Le bois est solide, léger et facile à traiter, mais a également un caractère naturel. Chaque planche, poutre ou poteau est donc unique. Irrégularités et imperfections font partie du charme et du caractère unique du bois. C’est pourquoi nous tenons à informer nos clients sur les propriétés naturelles du bois, afin que vous, en tant qu’utilisateur final, sachiez ce que vous achetez et ce à quoi vous pouvez vous attendre.


Chaque type de bois a des caractéristiques bien spécifiques. Vous trouverez un aperçu des différents types de bois et de leurs propriétés sur la page essence de bois.

Propriétés du bois

Bien que nous n'achetons que du bois de qualité, nous vous conseillons de lire attentivement les caractéristiques/propriétés du bois. Les réclamations quant aux aléas naturels du bois ne sont pas prises en charge.

Les fissures dans le bois

Comme énoncé précédemment, le bois, produit naturel, travaille. Ces caractéristiques et changements sont bien connus. Le bois s’adapte toujours à son environnement naturel et au climat auquel il est confronté. L’augmentation ou la réduction de la teneur en humidité du bois entraîne des changements tels des rétrécissements ou rétractations. Le processus de gonflement et de rétrécissement peut causer des fissures superficielles ou des éclats dans le bois. La taille des fissures dépend de la classe de durabilité et du traitement du bois. Les essences de bois comme le larik, le douglas, le chêne et le pin tendent à se fissurer de façon naturelle par temps sec et chaud, et par temps humide à refermer les fissures superficielles. Il en est de même pour les poteaux ronds, qui eux peuvent se fissurer dans la longueur et subir des éclatements. Ces aléas naturels sont également présents dans les bois durs. Ces fissures et éclats dans le bois ne sont pas des critères de qualité du bois.

Conseil : La contraction (due au séchage) et la dilatation (due à l'humidité) du bois ne peuvent être évitées. Cependant pour prévenir et réduire ces effets, nous vous conseillons de suivre les guides de montage, d’entreposer le bois dans des endroits bien ventilés et encore d’utiliser un imperméabilisant sur les chants de vos lames et palissades en bois. Faites-en de même avec vos meubles de jardin en les protégeant avec des housses/bâches durant les périodes hivernales ou encore par très fortes chaleurs. 
 

Noeuds

Le bois peut présenter des nœuds dans sa structure. En effet, ces imperfections proviennent en général de la souche du bois dans laquelle la découpe a été effectuée. Un nœud ou/et un éclat est généralement associé à la base d’une branche dans le tronc. Globalement et généralement, plus le bois est cher, moins il aura de nœuds et d'éclats dans sa structure. Le pin contient généralement plus de nœuds que l’épicéa. Quant au bois dur, tel le bangkirai, ces imperfections sont en effet quasi inexistantes. Pour les personnes qui recherchent un bois parfait, ne présentant aucune imperfection visuelle, vous aurez la possibilité de choisir entre autres le Red Cedar (Clear and Better).

Conseil : Vous avez des lames en bois ayant des nœuds ou une structure trop chargée à votre goût? Gardez les pour la fin. Vous aurez peut-être des lames en supplément qui pourront remplacer ces lames. Ou bien utiliser les pour des découpes. 

 

Produits d’imprégnation

Les bois tendres imprégnés sous haute pression affichent parfois des traces vertes ou blanches (formation de sel) dues aux produits utilisés pour l'imprégnation. Ces tâches vertes sont souvent prises pour des champignons. Pour éliminer ces excès de produit sur le bois, vous pouvez utiliser un balai à poils durs. Mais il faut savoir que ces tâches tendent à disparaître d'elles-mêmes sous l’influence climatique. En effet, avec les UV, les taches disparaissent. Le bois imprégné deviendra plus blanc au fil du temps et se grisera lentement.

 

Résine

Divers types de bois sont résineux et contiennent naturellement des coulées de résine ainsi que des petites boules remplies de résine. Par forte chaleur, ces boules de résine peuvent s'écouler et laisser apparaître des traces vertes ou blanches sur le bois. Il est préférable de laisser ces traces dans un premier temps. Elles s'atténueront avec le temps. Malheureusement, le flux de résine est inévitable : ceci est un processus naturel des bois résineux. Les écoulements excessifs de résine  peuvent être enlevées à l’aide d’une brosse à poils durs ou d’un couteau à mastic, ou bien encore avec de la Térébenthine. Les boules de résine durcies peuvent également être fluidifiées au moyen d’un séchoir, ce qui facilite leur élimination.Les bois tendres (tels par exemple le Chêne et le Mélèze Douglas) sont des résineux. La résine est une caractéristique naturelle de ces bois. Après la première année, l'écoulement de résine s'arrête dans 99% des cas.

 

Substance active des bois durs

Le bois dur, en particulier le Keruing, est composé de substances actives. Ces substances peuvent être la cause de taches marron sur vos lames. Cela se produit parfois lorsque les lames quittent nos entrepôts et subissent des variations de températures et climatiques. Heureusement, ces réactions ne sont pas à répétition. et ne se produisent qu’une seule fois. Au contact de la pluie ou des rayons UV les taches disparaîtront naturellement. C’est la raison pour laquelle nous vous recommandons dans les premiers mois de ne pas traiter les lames de terrasse et palissades en Keruing. Alors que les lames en Bangkirai peuvent elles être directement traitées avec de l’huile (par temps sec et pour une température comprise entre 14 et 21 degrés).

Conseil : Pour éviter l’apparition de ces taches brunes dues aux substances actives, nous vous recommandons de couvrir votre bois dur, s' il n’est pas protégé, dès sa réception ou de le placer dans un endroit couvert tel un garage.

 

Trous d’épingle dans les bois durs

Le bois dur peut contenir de petits trous sous forme de petits trous d’épingle. Ces trous sont souvent confondus avec des dommages ou une anomalie du bois. Les trous d’épingle sont de petits trous totalement inoffensifs créés par des insectes tropicaux (pas de vers!) dans les forêts tropicales qui se nourrissent de la sève des arbres. Cependant, ces insectes ne sont plus présents dans le bois dur transformé et ne survivent pas non plus en Europe occidentale. Ces trous se referment souvent d'eux-mêmes au fil du temps. Pour accélérer ce processus, vous pouvez placer un chiffon humide ou une éponge sur les trous ou les bosselures. Ces petits trous sont un phénomène naturel et non une anomalie du bois dur.

 

Moisissures (taches blanches ou noires)

Lorsque le bois mouillé est entreposé en pile, des taches blanches ou noires peuvent apparaître sur le bois. Ces moisissures peuvent survenir lors du transport ou de la production pendant lesquels les produits sont empilés les uns sur les autres. Ces tâches fongiques souvent superficielles ne posent aucun problème et ne font rien pour compromettre la qualité du bois et disparaissent naturellement en raison des influences météorologiques, y compris la pluie et la lumière du soleil. Vous pouvez également facilement enlever les tâches fongiques superficielles à l’aide d’un chiffon humide. Le dégriseur peut être également utilisé pour traiter ces tâches.

 

Taches noires dans le bois 

Chaque type de bois a ses propres propriétés et il se peut que sur du bois non traité tels que sur du chêne ou du Mélèze des taches noires apparaissent. Ces taches noires ou bleu foncé sont causées par la présence d’acide tannique, qui est naturellement présent dans ce type de bois, entrant en contact avec l’acier. Ce contact peut se faire par exemple lors du transport ou bien encore par le conditionnement qui peut être effectué avec des sangles métalliques. Une solution facile et efficace contre ces taches est un traitement du bois avec un dégriseur (pour le mélèze) ou avec de l’acide oxalique (pour le chêne). Les taches disparaîtront alors en grande partie.


Conseil: Le bois dur contient également des acides tanniques qui peuvent causer des taches noires sur le bois. Nous vous recommandons donc toujours d’utiliser des fixations en acier inoxydable. Pour fixer des lames en chêne ou en Garapa, nous vous recommandons vivement d’utiliser des vis en inox spécialement conçues pour les produits contenant de l’acide tannique. Vous retrouverez ces vis dans la gamme de produits de Wovar.  

 

Moelle et cerne de l’arbre

Dans le noyau des conifères (y compris Mélèze, Pin et Chêne) se trouve ce qu’on appelle la moelle. La moelle ainsi que le cerne (également appelé anneaux de croissance) ont pour fonction de nourrir l’arbre. Ce tissu mou est naturellement dans le bois et a souvent une couleur plus foncée que le reste du type de bois. Dans les bois plus clairs tels les résineux (en particulier le mélèze) cette difference de couleur est encore plus prononcée. De ce fait, de par sa couleur plus foncée, la moelle est souvent prise pour de la pourriture ou de la moisissure du bois. De plus, dans le noyau des conifères, la moelle est située dans le sens de la longueur. La moelle et le cerne du bois (tissus spongieux) ne sont pas non plus attaqués par les insectes, comme souvent pensé. La moelle et le cerne sont naturellement présents dans certains types de bois et font partie intégrante de l’aspect naturel du bois. Cet aspect ne peut être modifié et ceci n’en fait pas pour autant un critère de qualité.

 

Les taches d’eau

Des taches d’eau peuvent survenir sur le bois lors du stockage dû à la condensation, lors des transports où les produits sont entreposés les uns sur les autres ou par exemple lorsqu’il est livré par temps humide. Sur les bois de couleur rougeâtre ou foncée, ces taches sont encore plus visibles. Une fois ce bois travaillé et placé en extérieur, les taches disparaîtront complètement. En effet, sous l’influence des effets climatiques et du vent, le bois pourra être correctement ventilé. De ce fait, aucun produit n’est nécessaire contre ces taches d'humidité. Ces tâches sont souvent associées à un défaut du bois et à une mauvaise qualité. Mais ceci n’en est rien!

 

Les diffèrences de couleur

Le bois est une substance organique et aucune lame, poutre ou poteau n’est identique. En effet, la couleur et la texture du bois diffèrent d’un produit à un autre. De ce fait, vous pourrez constater des diffèrences de couleur, notamment dans vos réalisations de terrasse ou de palisades. La différence de couleur plutôt accentuée ou moins visible dépendra du type de bois ou de sa qualité, mais la différence de couleur ne sera jamais totalement inévitable. Un type de bois sera naturellement d’une couleur plus égale alors qu’un autre aura beaucoup de nuances dans sa couleur. Le Mélèze est un bois très représentatif de ces nuances. En effet, ce type de bois peut varier du rose au jaune. Il en est de même pour le bois dur Ipé qui peut varier du brun verdâtre au brun rougeâtre. Ces variations dans les couleurs sont naturelles et tenteront de s'estomper sous l’influence climatique.

 

Grisage

Chaque type de bois a une certaine palette de couleurs. Sous l’influence du temps (soleil) le bois s'éclaircira et finira par se griser. La rapidité de processus naturel varie selon les bois. Vous pourrez effectivement constater des différences dans votre bois en fonction de la place que vous attribuez à vos réalisations. En effet une terrasse qui sera à moitié couverte, aura plus de différence, du à l'exposition au soleil en permanence ou peu. Le grisage du bois est un phénomène naturel et ne peut être évité. Cependant en traitant le bois avec une lasure ou de l’huile, le processus de vieillissement sera ralenti. Vous pouvez également utiliser des dégriseurs qui sont efficaces contre ce changement naturel du bois.

 

Cales

Des cales sont très souvent utilisées pour que le bois entreposé soit bien ventilé. Cependant, ces cales peuvent causer de petites différences de couleur sur le bois, qui tenteront à disparaitre sous l’effet des rayons UV. Certains types de bois seront plus sensibles que d’autres. Avec nos lames de terrasse en Bankirai et nos palissades en bois dur Keruing, vous ne rencontrerez pas de problème. Ce probleme est plus accentué pour des bois de couleur foncée ou des bois imprégnés que pour des bois clairs. Les différences de couleur qui surviennent suite a la pose de cales disparaissent et ne sont pas un critère de qualité du bois. Pour une commande importante, il est fort probable que ces cales soient présentes dans le conditionnement de vos produits. Si vous n’avez pas l’intention de poser directement votre bois, alors nous vous conseillons de couvrir votre paquet avec des bâches pour éviter la coloration due aux conditions climatiques.

 

Traces noires

Gadero s’engage pour vous fournir une livraison optimale et professionnelle. La livraison est prise en charge par des transporteurs internationaux qui sont équipés de monte-charge pour pouvoir décharger les colis et vous les livrer devant chez vous. De par ces machines utilisées par les transporteurs, il se peut que des traces noires soient laissées sur le bois. En effet, celles-ci peuvent être par exemple provoquées par les fourches des montes-charges. Ces taches noires sont relativement faciles à enlever par un léger ponçage à l’aide d’un papier de verre fin. Vous pouvez également utiliser de l’eau et du savon vert. Si ces taches résistent, veuillez nous contacter.

 

Oxidation

Nos produits en fer zingué (galvanisé) peuvent s’oxyder avec le temps. Ce qui peut causer des taches (noires) dans votre bois. C’est un processus naturel. Sous l’effet des rayonnements UV, les taches tendent à disparaître. Cependant nous conseillons de toujours utiliser du matériel de fixation en inox.


Stabilité, quelles sont les variations autorisées?

En tant qu’utilisateur final, il est important de lire attentivement les renseignements suivants pour vous informer au mieux de ce que vous pouvez attendre du bois. Le bois est un produit naturel comme indiqué précédemment et est sujet à des variations dans les dimensions avec une certaine tolérance autorisée.


Le bois est communiqué dans des longueurs commerciales standard. Selon la finition, la qualité et le type de bois, des variations peuvent être présentes. Nous vous conseillons donc de ne pas calculer à l’avance avec des mesures de longueur exactes. En effet, veillez à toujours tenir compte du rétrécissement et de l’expansion du bois, qui peuvent entraîner des différences dans les mesures commerciales indiquées.


Dans certains cas, les produits ont une tolérance autorisée supérieure. Dans ce cas, les variations et tolérances sont toujours mentionnées séparément avec le produit spécifique.


Le bois sec et chaud se rétrécit, le bois humide et froid se dilate. Ne sous-estimez pas cela! Les bois, principalement les résineux tels le mélèze, l’épicéa et le chêne, mais aussi les bois durs (en particulier le Keruing) travaillent fortement. Le composite également. Il se rétrécit et se dilate dans la verticale. Veillez donc à laisser quelques centimètres de distance entre les bouts de vos lames en composite et les bâtiments/constructions. Vous envisagez de poser votre terrasse durant l'été par temps sec et chaud, alors nous vous recommandons vivement de laisser un espace supplémentaire entre les lames.


Notre service des achats n’achète que des produits de qualité supérieure, toutefois, les écarts suivants sont possibles:

  • Longueur: variation autorisée de 1,5%. Les lames sont généralement plus longues que plus courtes.
  • Largeur: variation maximale autorisée de 4% pour des bois durs (exemple: une lame de 14,5 cm de largeur peut, par rétrécissement ou dilatement, varier entre 14 et 15 cm) et de 6% pour les bois tendres.
  • Epaisseur: variation maximale autorisée de 4% pour des bois durs et de 6% pour les bois tendres

 

Tenue, torsion et déformation du bois

Chaque sorte de bois a ses propres caractéristiques et peut, dû au travail, subir en autres des fissures ainsi que des déformations tels des gauchissements. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles le bois peut se déformer, mais le séchage inégal du bois est la cause la plus fréquente. La sensibilité du gauchissement dépend également du type de bois. Les bois séchés artificiellement ainsi que les bois thermiquement modifiés, de par leurs traitements, travaillent moins rapidement, réduisant ainsi le risque de déformation.


Par temps humide, les poteaux et les poutres peuvent parfois se déformer dû au fait qu’ils sont humides en haut et secs en bas. Il en est de même par des chaleurs extrêmes. En effet, le bois exposé au soleil peut se contracter trop rapidement et provoquer un gauchissement.

Conseil: Travaillez votre bois dès réception dans une construction robuste. Surtout par temps chaud, le bois (du bois standard au bois de luxe) tend à se déformer plus rapidement. Si vous envisagez la pose de votre bois plus tard, ne l’entreposez jamais dans un garage chaud ou au soleil. Rangez toujours le bois à l’horizontale avec un soutien suffisant et, si possible, attaché. Bien sûr, nos préparateurs de commandes tiennent compte de la sélection de bois et ne sélectionnent que des lames droites pour l’envoi.


Conseil: Vous avez reçu une poutre ou un poteau déformés? Dans ce cas, essayez de coucher le produit concerné, côté sec, face au sol dans de l’herbe ou sur une terrasse en pierre. Dans la plupart des cas, votre poteau ou poutre retrouvera sa forme droite. 
 
Le bois tordu n’est pas accepté. C’est la raison pour laquelle ce critère est pris en compte lors des préparations de commandes. Les poutres et poteaux tordus sont des produits inutilisables. 
 

Conseil pour les lames de terrasse: 

Avez-vous des lames de terrasse (poutres ou encore des palissades) qui ne sont pas totalement droites? Procédez alors comme suit au montage de votre terrasse: Installez d’abord une planche droite. Positionnez ensuite une lame avec le côté légèrement convexe contre la lame droite déjà placée. Fixez les ensuite aux extrémités avec 1 vis dans la deuxième rainure de la lame. Utilisez une pelle pour levier à l’endroit du renflement (au milieu). De ce fait, vous pourrez placer une petite cale en bois qui apportera l’espacement suffisant entre les 2 lames et qui vous laissera la possibilité de fixer les lames. Pour des questions pratiques, demander à une deuxième personne de placer les vis sur cette lame pour la fixer. Vous pourrez également effectuer ce montage a l’aide d’une sangle ou d’un serre joint. Montez la lame et fixez la au milieu par 2 vis dès qu’elle est droite.
 
Pour des conseils et des astuces de montage, regardez notre vidéo comment monter une terrasse.
Les poutres longues et minces (en bois dur ou tendre) de 45x7 cm sont faciles à monter de façon droite sur vos piquets avec une pince. Vous pourrez bien évidemment couper ces produits courbés et, s'il y a une possibilité dans vos constructions, d'utiliser la partie droite. 


Conseils de montage de palissades

Pour bien avoir la même distance entre chaque planches, vous pouvez fabriquer des petites cales en bois de dimensions égales. De ce fait, en les plaçant entre les lames, vous respecterez des espacements égaux. Vous pourrez également vous aider d’un serre-joint. Le bois tendre est souple et peut souvent être redressé à la main ou au moyen d’un serre joint ou encore de cales en bois. Quant au bois dur, vous pourrez utiliser le même procédé que pour les lames de terrasse, énoncé ci-dessus.


En résumé, pour les poutres et lames tordues, contactez notre service après-vente. Cependant si votre bois ne présente qu’un léger gauchissement, vous pouvez au préalable, suivre nos conseils et les appliquer. Dans le cas où ces astuces ne soient pas efficaces et que votre bois présente encore un gauchissement, veuillez prendre des photos des produits courbés et de nous les envoyer par mail. N’oubliez pas de joindre votre numéro de commande pour votre réclamation. 

Autre conseil: Avez-vous des lames qui présentent une légère courbure? Utilisez-les au maximum pour des découpes ou comme planches pour les côtés de vos réalisations. En effet, ces lames restent souvent les dernières à être utilisées. 


Entretenir, lasurer, huiler et peindre

Le bois est un produit naturel et si le bois reste non traité, lorsqu’il vieillit, sa couleur devient grisâtre. Le traitement d’un bois non traité, non seulement, protège le bois, mais retarde également son viellissement et son changement de couleur. Cela prolonge généralement la durée de vie du bois.


Pour les résineux, non traités, tels le mélèze douglas et épicéa, le traitement recommandé est la lasure. Pour garder l’apparence naturelle, ces bois sont souvent traités avec une lasure transparente. Cette lasure peut être appliquée environ 1 mois après le montage de vos réalisations.


Les bois imprégnés offrent déjà une protection contre la pourriture et la moisissure du bois. C’est la raison pour laquelle une lasure sur un bois imprégné n’est pas nécessaire. Vous pouvez tout de même peindre votre bois, même imprégné, dans la couleur désirée. Nous vous recommandons cependant de laisser le bois sécher (aérer) pendant plusieurs mois afin qu’il soit moins gras et humide avant de le peindre.


L’huile ralentit la décoloration du bois dur due aux rayons UV et protège contre la saleté et les algues. Aussi pour le bois dur, il est nécessaire de le laisser à l’air libre pendant plusieurs mois (de préférence l’été) avant de commencer à l’huiler. Nous vous conseillons de passer l’huile ou de peindre votre bois uniquement par temps sec et affichant une température comprise entre 14 et 21 degrés celsius. Si vous envisagez de traiter vos lames en Bankirai avec de l’huile, vous pourrez utiliser un spalter/pinceau plat ou bien avec un chiffon. Pour le Keruing, nous vous recommandons de ne pas utiliser d’huile. 


L'azobé et le cèdre rouge de l’Ouest sont des exemples de bois non traités qui peuvent être utilisés sans aucune protection à l’extérieur.


Le bois en terre

Le bois dur ainsi que le bois imprégné sont des produits adaptés pour une mise en terre. Alors que les bois tendres tels le mélèze et le douglas ne le sont pas. C’est la raison pour laquelle, il sera nécessaire de traiter ces bois avant leur mise en terre avec du goudron ou du rubber seal jusqu’à 10 cm au-dessus du niveau du sol, ou de placer ces poteaux en mélèze et douglas sur des supports en béton.


Le nettoyage de vos lames de terrasse

Une fois par mois, nettoyez votre terrasse en bois avec de l’eau à l'aide d’un balai à poils durs, afin d'éviter la formation d’algues. Pour des terrasses exposées au nord, nous vous recommandons une fréquence plus élevée. Nous vous déconseillons l'utilisation de tous produits chimiques sur votre terrasse. Il en est de même pour les nettoyages à haute pression. Nous vous le déconseillons très fortement.


Le composite, étant plus lisse, est plus facile d’entretien. Montez votre terrasse avec une pente de 2% pour que les saletés et les eaux puissent s'évacuer facilement dans le cas de lames à chambre creuse. Cependant, veillez à toujours bien entretenir vos terrasses, surtout en automne et en hiver. 

Les fautes les plus fréquentes 

  1. Faire une économie sur le nombre de poteaux pour une clôture / palissade / abri et pour une terrasse. Les fondations de vos réalisations sont très importantes. Si vous souhaitez faire des économies alors choisissez un bois moins épais ou moins cher, mais ne lésinez surtout pas pour les fondations! 
  2. Sous-estimation du travail du bois. Pour assurer un bon montage de vos réalisations en bois, respectez toujours des espacements pour que le bois puisse travailler. Par exemple, pour des lames en bois résineux de 14,5 cm de largeur, il faudra compter un espacement de 1 mm entre chaque lame alors que pour du bois dur, ce sera 8 mm. Ne montez jamais vos constructions directement accolées à un mur mais respectez quelques centimètres d’espacement. 
  3. Les fautes de construction. Utilisez des constructions solides telle l’utilisation, par exemple, de contre-fiches dans chaque angle de votre abri, ce qui sera un atout non négligeable par temps de tempêtes. De plus, des fondations solides, telle l’utilisation de supports en béton, évitent l’affaissement de vos réalisations.
  4.  La ventilation. Pour une bonne ventilation, montez votre terrasse à environ 20 cm du sol, ainsi que vos palissades à environ 8 cm au-dessus du sol. De cette façon, le bois est bien ventilé et peut sécher correctement. 
  5. Négliger l’entretien. Comme une voiture, votre bois a besoin d’entretien. En effet, votre terrasse a besoin d'être nettoyée régulièrement pour éviter la formation d’algues. Une lasure, pour les bois non traités, est également nécessaire et est à renouveler après quelques années. 

Gadero n’est pas responsable pour vos constructions. Engager un expert en construction pour les structures de soutènement et autres.