Gadero Conseils de montage

Plans étape par étape et conseils d'installation pratiques

Gadero Conseils de montage

Montage d'une revêtement de façade en bois

Le montage d'un revêtement de façade en bois demande une précision dans le travail et le respect des règles de bases. Le bois est en effet un produit naturel demandant un soin particulier. Le bois peut par exemple travailler avec les variations de température intérieur et extérieur. En plus de conseils de montage, vous trouverez aussi chez Gadero tout le nécessaire pour le montage d'un revêtement de façade en bois.

Nous vous présentons ci-dessous une courte liste des fautes que nous pouvons le plus souvent constater:

  • Entreposer vos lames au soleil ou dans un garage non-isolé. Placez de préférence votre bois à l'ombre et recouvrer d'une bâche en cas de temps très humide.
  • Un montage des lames de bardage suédois ou en faux ajouré trop sérré. Ces lames à encoche doivent tout de même conserver un espacement de 2-3 mm pour le travail du bois.
  • Espacement insuffisant avec le bord de toit. Un espacement de 2 à 3 cm est nécessaire pour laisser respirer votre structure.
  • Insuffisament d'espace de ventillation au niveau de l'ossature du revêtement. Pour une ventilation correct de votre revêtement de façade, nous conseillons des lattes ventillées avec courbure ou la pose d'une ossature double couche. (photo ci-dessous)
  • La pose des lattes de structure avec une espacement trop important. L'espacement maximal est de 60 cm, nous recommandons cependant plutôt la pose de ces lattes tous les 40 à 50 cm.
  • Pour un revêtement ajouré, pensez à bien peindre vos lattes en couleur noir et à placer une toile noire anti-uv sur votre façade.
  • Les clous à tête arrondis planter trop profondément dans le bois. Les têtes des clous doivent reposer précisément à la surface. Cela évite la stagnation de l'eau.
  • Trop peu d'espace entre les lames (tête à tête). Un espacement est aussi nécessaire au niveau des têtes de vos lames en bois.
  • Économiser sur le type de bois. Avec les essences de bois de cèdre rouge, en ayous thermo-modifié ou encore en padouk, vous assurez une structure en bois plus stable (moins de travail du bois). Ces bois de qualité supérieur absorbent moins l'humidité et demandent ainsi moins voir aucun entretien.
  • Une base trop proche du sol. Une hauteur de 30 cm avec le sol est recommandée.
  • L'utilisation de vis ou clous inapropriés. Pour le cèdre rouge, l'utilisation de fixations en inox provoquera l'apparition de tâches sur votre bois (due au l'intéraction entre l'acide tanique du bois en l'inox).
  • Pour les bois dur comme pour les bois thermo-modifiés, un pré-perçage est nécessaire. Les lattes ne devront elles pas être pré-percer.
  • Biseautez la partie inférieur de votre revêtement de façade. Un angle de 60 degrés est alors optimal pour assurer une bonne évacuation des eaux de pluie.
  • La couleur d'une façade orientée sud ouest aura tendance à grisonner plus rapidement que les autres façades.

Différents types de profil et de disposition

Gadero propose une grand nombre de possibilité pour réaliser votre revêtement de façade. Quatre dispositions sont possibles avec une pose horizontale ajourée ou non et une pose verticale ajourée ou non. Assurez-vous que le profil choisi correspond au type de dispsition souhaitée. Vous souhaitez un revêtement de façade en bois typique ? Nous pouvons vous proposer des lames pour montage verticale de diverses largeurs.

Mise en place avec clous à tête arrondie

Quelles fixations utiliser pour la mise en place de votre revêtement de façade ? Nous conseillons dans la plupart des cas l'utilisation de clous torsadés en inox à tête arrondie. Gadero propose ainsi des clous en inox de la marque Wovar.

La longueur des clous torsadés utilisés doivent correspondre à 2,5 fois l'épaisseur des lames en bois. La majorité des lames mi-bois, channel siding ou en lozange ont une épaisseur de 18 mm (2,5 x 28 = 45). Nous recommandons donc des clous de 45 à 50 mm.

Non déconseillons d'appliquer vos fixations au niveau des recreux ou bien sur les languettes. Ces parties sont en effet moins résistantes que le reste des lames.

Pour une largeur de lame de 90 mm maximum l'utilisation d'un clou est suffisante. Au delà de 90 mm de largeur nous recommandons l'utilisation de 2 clous par croisement lame/latte.

Il existe des exceptions à cette règle. Pour des lames de bardage en fraké, Ayous ou Cèdre rouge, vous pouvez utiliser un seul clou pour le montage jusqu'à des largeurs de 120 mm. Ces bois sont en effet extrêmement stables. Pour des bois tels que les pins et épicéas imprégnés, le douglas européen ou du mélèze européen sont moins stables et nécessites l'utilisation de 2 clous au delà de 9 cm de largeur.


Différents types d'angles